Projet de cité lacuste

Le constat.

1) Tous les ans, l’actualité nationale se fait l’écho des désastres engendrés par les crues dans le Languedoc Roussillon. Le rythme de leur apparition semble s’accélérer.

2) Pour y palier, des digues sont érigées et des bassins de rétention construits afin de protéger les habitations existantes. Ces réponses onéreuses, plus ou moins efficaces, consistent à lutter contre l’eau en essayant de la contenir, de la canaliser.

3) L’afflux de population vers le Languedoc Roussillon a nécessité la réalisation de centaines voir de millier de lotissements de maisons individuelles. Ce principe d’urbanisation trouve actuellement ses limites (pénurie de foncier, flambée du prix du foncier, détérioration sensible des sites,…).

Une réponse : vivre avec l’eau en développant des cités lacustres regroupant 30 à 50 maisons situées à proximité immédiate des rivières sur des terres dites inondables (donc non constructibles actuellement).

Ces cités bénéficieront de la présence de la nappe phréatique tout au long de l’année et les maisons d’un cadre exceptionnel.

Les lacs créés constitueront des bassins d’écrêtage en période de crues participant ainsi à la protection (remplaçant ainsi les très onéreux bassins de rétention).

Détails

Geoffroy Aurousseau travaille depuis près de trois ans sur le concept de la cité lacustre en l'adaptant aux particularités des plaines du Vistre et du Vidourle (Languedoc Roussillon).

Le concept se résume à proposer un habitat de grande qualité environnemental répondant à la problématique de l'eau.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée